Il y a différentes normes de chaussures de sécurité. Elles vont des plus simple sandales à protection,  jusqu’aux bottes de sécurité très lourdes. Selon la zone de travail et le risque potentiel, porter des chaussures de sécurité peut se révéler être une obligation. Lors de tout achat de chaussures de sécurité, assurez vous que le logo “CE” est bien présent.

Depuis que les chaussures de sécurité s’avère obligatoire dans plusieurs domaines, elles se distingues par des normes de sécurité individuelles.

Voici les différentes normes de sécurité:

Norme SB

C’est l’exigence de base standard en matière de normes européenne. Le talon et la zone des orteils doivent êtres protégés.

Norme S1

Aussi connu sous le nom de chaussure de sécurité standard. En plus de la norme SB, elle doit être antistatique, et munie d’un absorbeur de chocs dans la zone du talon. Elle peut être en acier, en plastique ou en aluminium.

Norme S1P

La chaussure entière est fermée et munie d’une coquille de protection. L’amortisseur dans la zone du talon est optimisée. Elle possède une semelle anti-perforation. Elle est aussi résistante a l’essence et aux huiles

Plusieurs métiers exigent de prendre certaines précautions, afin de prévenir tous risques d’accidents de travail. Parmi les parties du corps les plus vulnérables se trouvent la zone des pieds, d’où l’importance de porter des chaussures de sécurité, pour travailler en toute assurance. Les chaussures sont catégorisées suivant leurs degrés de protection. Il convient de se pencher sur la norme S1.

  • Nature et caractéristiques de base

Les chaussures de type S1 respectent les critères minimums de sécurité. Elles sont soumises à la norme EN 345. Cette dernière statue le fait qu’elles sont surtout destinées à un usage professionnel. Elle exige également que les matériaux composants les chaussures excluent le caoutchouc ou tout polymère. Le cuir ou toute autre matière est permise. L’embout doit résister à un choc d’une énergie de 200 joules, et à un écrasement de 15kN.

  • Spécificités et avantages

Il existe un système de codification suivant l’usage des lettres de l’alphabet pour présenter et définir facilement les caractéristiques des différentes chaussures de sécurité existantes. Ainsi, pour la norme S1, on écrit : S1 = A+ FO + E. A signifie qu’elles offrent la particularité d’être antistatiques. B indique qu’elles sont composées d’une semelle résistante aux hydrocarbures. Et E désigne leurs facultés d’absorber les chocs au niveau du talon.

  • Fourchette de prix

Les chaussures de sécurité norme S1 se déclinent en plusieurs marques, en plusieurs design, et donc en plusieurs prix. Comme il est possible de le constater sur internet, on peut trouver une pléiade de modèles. Ainsi, ces derniers varient en général de 30 à 100 euros. Après, il faudra bien sûr faire quelques recherches en ligne, si on compte acheter sur le Web, pour dénicher les meilleurs produits, via les commentaires des acheteurs, les reviews, ou autres.


Norme S2

En plus de toutes les normes de la catégorie S1, la chaussure norme S2 est munie d’un cuir imperméable. La chaussure doit être totalement imperméable a l’humidité pendant une durée de 60 minutes, et ne pas laisser plus de 2 grammes d’eau s’infiltrer dans les première 90 minutes.

Il existe plusieurs normes de chaussures de sécurité, afin de s’adapter aux besoins de tous les professionnels. Il convient de voir le cas des chaussures de sécurité de la norme S2.

  • Nature et caractéristiques de base

Si la norme S1 propose des protections basiques, la norme S2 renforce ses caractéristiques, pour mieux protéger la vie des professionnels dans l’exercice de leurs métiers. Les chaussures de sécurité de norme S2, à l’instar de ses homologues S1 et S3, obéissent à la norme EN345. Elles se caractérisent, en plus des attributs propres aux S1, par une tige qui résiste à la pénétration et l’absorption d’eau.

  • Spécificités et avantages

Si l’on transcrit les caractéristiques des chaussures S2 suivant le système de codification propre aux normes européennes, cela donnerait S2 = A + FO + E + WRU. Les codes A, FO et E sont connus pour identifier les S1. Ce qui est apparait nouveau ici est le WRU. Elle indique que les chaussures de sécurité  contiennent une tige hydrofuge. De ce fait, elles conviennent bien aux professionnels évoluant dans un environnement humide.

  • Fourchette de prix

Pour ce qui est du prix, il est intéressant de constater que les articles ne sont pas forcément plus chers que ceux de la norme S1. En effet, il existe même certains modèles proposés à des prix inférieures. Tout dépend en somme de la marque. Ainsi, les modèles varient en général de 24 à 100 euros.


Norme S3

En plus des normes S1 et S2, elle possède une semelle anti-perforation. C’est la norme S1P et S2 en somme.
Suivant la norme EN ISO 20345, on distingue en tout cinq normes de chaussures de sécurité. La norme S3 présente ses spécificités propres, qu’il convient d’examiner.

  • Nature et caractéristiques de base

Les chaussures de sécurité de la catégorie S3 sont principalement destinées aux professionnels travaillant en extérieur. En effet, il convient bien aux terrains pouvant potentiellement présenter des risques d’accidents, tel que les chantiers, les toits, et tout autres. Il prévient les risques de perforations et d’écrasements du pied, grâce à des semelles spécialement conçues à cet effet. Suivant les besoins et exigences du propriétaire, il existe des modèles légers sans métal, ou avec une coque en métal.

  • Spécificités et avantages

Conformément au système de codification des normes européennes, les spécificités des chaussures de sécurité norme S3 peuvent être résumées comme suit : S3 = A + FO + E + WRU + P. Chaque notation représente respectivement des propriétés antistatiques, une semelle résistante aux hydrocarbures, des propriétés d’absorption des chocs au niveau du talon, une tige hydrofuge, et une semelle avec des caractéristiques anti-perforantes. C’est cette dernière qui fait la spécificité des chaussures aux normes S3, grâce à une semelle en acier ou en matériau composite.

  • Fourchette de prix

Bien que les chaussures de sécurité de la norme S3 soient plus chères que ses homologues S1 et S2, on peut en trouver en ligne dès 24, jusqu’à 160 euros. Après pour choisir les modèles présentant les meilleurs rapports qualité/prix, il faudra faire quelques investigations dans le but de comparer les différents produits existants sur le marché.


Norme S4

Cette chaussure est principalement faite de caoutchouc ou polymère. Elle est fabriqués en une seule pièce pour assurer une imperméabilité parfaite. Elle est munie d’un coquille en acier, d’une semelle antistatique et d’un absorbeur de choc dans la zone du talon. Elle repousse parfaitement l’essence ou l’huile.

Norme S5

La chaussure de sécurité norme S5 est bien souvent une botte et doit obéir aux mêmes normes que la catégorie S4. Elle doit pouvoir être imperméable à une submersion de 15 minutes. De plus, cette chaussure est dotée d’une semelle anti-perforation.

Plusieurs professionnels utilisent des chaussures de sécurité, pour exercer leurs métiers dans de bonnes conditions. Parmi celles-ci, on distingue les chaussures de sécurité de catégorie S4, et S5.

  • Nature et caractéristiques de base

Conforme à la norme Norme EN 345 S2, les chaussures de sécurité de la catégorie S4 sont particulièrement adaptées à un milieu liquide. Ainsi, les professionnels évoluant dans un environnement où l’eau impose sa présence bénéficieront particulièrement de l’étanchéité de ces chaussures, fabriquées en polymères, ou PVC. Pour les chaussures de sécurité de la catégorie S5, en plus d’être étanche, elle présente des semelles anti-perforation. Elles obéissent aux normes EN 345 S3.

  • Spécificités et avantages

Les spécificités des différentes chaussures de sécurité ont été codifiées suivant une liste de normes européennes, désignées chacune par une lettre. Ainsi, pour les chaussures de sécurité de la catégorie S4, on peut écrire : S4 = A+ FO + E + résistance à l’eau. A implique que les chaussures présentent des propriétés antistatiques. FO désigne des semelles caractérisées par une résistance aux hydrocarbures, et E signifie que les chocs peuvent être absorbés, spécifiquement dans la zone du talon. La résistance à l’eau n’a pas été codifiée, mais la propriété est donc bien présente. Les caractéristiques des chaussures de sécurité de la catégorie S5 sont schématisées : S5 = A + FO + E + P + résistance à l’eau. On constate donc qu’il y a le P qui s’ajoute aux caractéristiques du S4, qui lui confère des propriétés anti-perforantes.

  • Fourchette de prix

Pour les chaussures de sécurité de la catégorie S4 et S5, les prix sont très variables suivant les modèles, la marque, ainsi que les propriétés additionnelles, en plus de celles citées précédemment. En effet, on note l’existence de normes supplémentaires telle que la norme HRO, pour des semelles résistantes à une chaleur de 300 degré C. Ainsi, on peut trouver des chaussures de 18 euros, à plus de 100 euros. Le plus important est de choisir judicieusement son modèle, en s’aidant des avis des utilisateurs et des tests, surtout si l’on compte acheter en ligne.


Chaussures ou bottes ?

Les gens qui doivent porter des chaussures de sécurité se retrouvent souvent à se poser la question. La réponse se trouve le plus souvent dans l’environnement de travail de la personne. A l’intérieur, préférez des chaussures, car les bottes peuvent vite se reveler trop chaudes après quelques heures passées à l’intérieur. Cependant, en fonction de la loi et des consignes de votre employeur, certaines catégories de chaussures de sécurité peuvent vous être imposées. Si vous travaillez à la fois à l’intérieur et à l’extérieur, vous devrez surement posséder une paire de botte et une paire de chaussures. D’un point de vue légal, les bottes et les chaussures respectent les même normes.

Chaussures avec coquilles

Les chaussures avec coquilles de protection apparaissent dès la norme S3. Elles sont équipés d’une coquille au bout du pied et parfois également au talon. Cette coquille est habituellement faite de métal, mais elle peut également, dans un soucis de réduction du poids de la chaussure être faite de caoutchouc. La protection de ce 2 types de matériaux est la même. Elle protège en cas de chutes d’object ou de collisions.

Surface en cuir.

La surface supérieur des chaussures de sécurité est très souvent faite de cuir. Le cuir n’a pas été choisi pour son coté esthétique, mais plutôt pour sa propriété imperméable excellente, ainsi que sa facilité de nettoyage, ce qui en fait un choix de matériau parfait pour ce type de chaussure. Le cuir est à la fois épais et robuste, ce qui donne un support supplémentaire au pied. De plus, le cuir est un matériau respirant, ce qui peut être un avantage si vous passez de longue journées dans ces chaussures. Les chaussures de sécurité norme S3 doivent être imperméables, et de ce fait, elle sont le plus souvent recouvertes de cuir.

Semelle anti-perforation

Les semelles de chaussures de sécurité de norme S3 sont toutes faites en métal. Elle doivent êtres anti-perforante. La semelle est faite pour protéger  le pied contre les clous ou les autres objets pointus. Ces chaussures sont aussi importantes qu’un casque de sécurité sur un chantier. La plaque de métal contenue dans la chaussure est entourée de caoutchouc pour satisfaire le comfort. Le poids de la plaque de métal ou d’acier contenue dans la chaussure est si lourd que le reste de la chaussure n’est fait que de matériaux légers tel que le caoutchouc. Ce type de chaussure rencontre un fort succès.

Quelles chaussures pour quels métiers ?

Chaque catégorie de chaussures à ses propres avantages. Le plus souvent, c’est votre employeur ou la législation en vigueur qui vous donnera les indications sur le type de chaussure à acheter. Pour les pompiers par exemple, les chaussures de norme S3 sont nécéssaire, tandis qu’un électricien se satisfera de chaussures de type S2 avec ses semelles antistatiques. Dans la plupart des cas cependant, la norme S3 sera la plus probable des chaussures à arborer.